N°Azur : 0 800 004 711

Les Médecines Douces

Posté le 10 Juin 2021

Les Médecines Douces

Aujourd’hui plus d’un Français sur deux a recours ponctuellement ou régulièrement aux différentes pratiques de médecines douces pour se soigner.
Parce qu’elles soignent un malade et non une maladie, ces méthodes alternatives à la médecine traditionnelle jouent un rôle d’accompagnement. Elles sont aujourd’hui plébiscitées par de nombreux patients et entrent peu à peu à l’hôpital.

Oui aux actes de prévention et de médecine douce réalisés par des professionnels reconnus par le système de santé ! Pour encourager le recours à ces actes de prévention pouvant être bénéfiques sur le long terme, la Mnec prévoit une garantie médecine douce dans la majorité de ses contrats afin de rembourser ces actes non pris en charge par le régime obligatoire.

La santé de nos adhérents est notre priorité ! C’est pourquoi nous luttons activement contre les dérives constatées par le ministère de la santé et dangereuses pour leur santé : exercice illégal de la médecine, pratique sans formation, pratique hors du cadre réglementé, dérives sectaires...

L’agréement d’un praticien dans sa discipline est un gage de qualité de sa formation et des soins dispensés. Qu’il s’agisse d’un acupuncteur, homéopathe, chiropracteur, ostéopathe, diététicien ou d’un pédicure-podologue, vous pouvez vous assurer que le professionnel que vous souhaitez consulter est agréé via le site https://annuaire.sante.fr/ accessible à tous.

Pour les étiopathes, nous vous invitons à consulter leur registre national https://www.etiopathie.com/

En complément de votre vigilance, la Mnec renforce sa surveillance et vous alerte quand elle détecte des factures de praticiens non reconnus. Pour ne pas encourager ces pratiques, elle ne rembourse que les actes réalisés par des professionnels de santé formés et agréés dans la discipline visée.

Exemples d’actes que ne rembourse pas la mutuelle :

  • Les actes des praticiens en médecine traditionnelle chinoise (la pratique de l’acupuncture par un praticien médecine traditionnelle chinoise est considérée comme de l’exercice illégal de la médecine);
  • Les séances d’ostéopathie réalisées par des masseurs-kinésithérapeutes qui n’ont pas de titre d’ostéopathe enregistré auprès de l’agence régionale de santé

Retrouvez le tour d'horizon des Médecines Douces par ici