N°Azur : 0 800 004 711

Ahh une araignée !

Posté le 21 Avril 2021

Vous avez déjà vécu un moment d'angoisse insurmontable, entraînant un comportement de fuite ou de tétanie ? Vous étiez alors en face de votre phobie… Il en existe des tas : peur du vide, peur de la foule, peur des petits espaces, peur des araignées...

Sur le plan cognitif : on a le cœur qui s'accélère, on transpire, on se crispe. Sur le plan physiologique : on a des pensées irrationnelles qui donnent l'impression qu'on est face à un danger imminent.

Une peur devient une phobie parce qu'elle n'est pas affrontée. Sur le court terme, on a l'impression d'être soulagé en fuyant sa peur, mais cela ne fait que l’amplifier. Les phobies peuvent s'expliquer par différents facteurs : une variante génétique, notamment pour les phobies animales, que certaines études pointent comme étant des phobies conçues pour protéger l'espèce humaine, ou le résultat d'un traumatisme.

Heureusement il est possible d'en guérir, plusieurs méthodes le permette :

  • L’hypnose. Il s'agit d'aller puiser en soi les ressources nécessaires pour résoudre notre problème sans passer par des médicaments.
  • Les thérapies cognitives et comportementales. L’objectif est d'accompagner le patient vers sa phobie, de lui donner des clés de compréhension et de relaxation.
  • La psychanalyse ou une psychothérapie. Cela consiste à analyser l'origine de cette dernière en comprenant où elle prend source.